Connect with us

Musique

30 ans de Bilé Didier: voici ce qui a failli gâcher la fête

Publié il y a

on

Temps de lecture : 2 minutes

L’acte 1 de la célébration des 30 ans de carrière de Bilé Didier au stade de l’université Félix Houphouët-Boigny de Cocody est parti pour connaître une belle apothéose. Après la prestation de l’artiste à l’honneur, Lago Paulin prend la relève pour continuer la fête. L’ex-membre du groupe System Gazeur a commencé à tenir le public en haleine avec ses quelques chansons à succès. La frénésie et le mercure commence à monter d’un cran.

Quelques minutes de prestation où Lago Paulin fait le show et harangue la foule, le groupe électrogène fait défaut. L’électricité sur le podium s’arrête tout d’un coup. Renseignement pris, l’essence qui sert d’alimenter le groupe électrogène est épuisé. Du coup, Lago Paulin est obligé d’interrompre sa communion avec les mélomanes.

Pendant au moins une heure, une partie du stade est plongée dans le noir. Mais les amoureux du Zouglou ne démordent pas et donnent de la voix par des chants en en dansant et faisant la ronde pour maintenir en éveille sur place les Zouglouphiles. Après quelques heures d’arrêt, un ravitaillement en essence autour d’une heure du matin vient faire reprendre la fête là où elle s’est arrêtée. Le public est heureux et crie de joie pour cette reprise. Lago Paulin termine sa prestation et fait place aux jeunes loups du Zouglou à savoir le groupe Magic Diezel qui à sa manière entretient les mélomanes qui ne demandent que ça. Et reprennent en chœur les chansons du duo Tim et Sawako. Puis c’est le chef de la tribu des Kalégnon, John Kyffyz qui clôt jusqu’au petit matin l’acte 1 des 30 ans de carrière de Bilé Didier au stade de l’université Félix Houphouët-Boigny de Cocody.  

Patrick Bouyé