Connect with us

Musique

Benijah et son combat spirituel

Publié il y a

on

Temps de lecture : 3 minutes

Tout être humain dans la vie a toujours besoin de l’affection maternelle pour se sentir à l’aise dans sa peau. Ce n’est pas le cas de l’artiste ivoirien basé en France, Fidèle Junior Sépé Tapé alias Benijah. Le chanteur Reggae-Dance-Hall de 38 ans aujourd’hui n’a jamais connu sa mère biologique. Cette dernière pour sauver la vie du Reggaeman qu’elle a eu à l’âge de 14 ans, était obligée de fuir. Parce que dans la tradition des Baoulés d’Assanou dans le département de Yamoussoukro, avoir un enfant à un si jeune âge est considéré comme un sacrilège. Benijah est donc confié à sa grand-mère paternelle qui s’occupe de son éducation.

Par ailleurs, c’est cette affection maternelle manquée que les chansons du chanteur Reggae sont beaucoup orientées vers l’amour. La belle illustration transparaît dans les titres comme ‘’Summer jam’’ (2012), ‘’Elle a les yeux revolver’’ (2013), ‘’Mama love’’ (2018), ‘’Senorita’’, ‘’Number one’’ (2019).

Toutefois, l’artiste est dans un combat perpétuel qu’il dit spirituel et à la recherche de sa maman. D’ailleurs, c’est à juste titre que Benijah a baptisé son tout nouvel album de 6 titres ‘’Le combat est spirituel’’. A travers cette nouvelle production, les mélomanes vont sûrement appréciés des chansons d’amour à savoir ‘’Goumin’’ avec en featuring Elijah, ‘’Bintou’’ (Chanson hommage à Alpha Blondy) et ‘’Joe le taxi’’ (remise de la chanson de Vanessa Paradis).  L’artiste n’a de cesse de remercier également Dieu qui l’a protégé dans cette nouvelle œuvre. Le éponyme ‘’Le combat est spirituel’’ et le remix de ‘’Almighty Jah’’. Le nouveau ‘’bébé’’ sonore de Benijah qui sortira d’ici peu sous la coupole de Papa Winner Production dont les arrangements ont commencé en France, vient d’être terminer au studio du jeune arrangeur Hermann Djédji.

De plus, le Reggaeman, natif de Guibéroua dans le département de Gagnoa a débuté sa carrière musicale en Côte d’Ivoire avec le groupe Reggae ADN en 2000. De cette collaboration dont il était le lead-vocal, une chanson Reggae Dance-Hall ‘’Almighty Jah’’, a fait beaucoup danser les mélomanes ivoiriens. Après un abandon de ses camarades pour l’Hexagone en 2006 et un retour au bercail, ils sortent l’album ‘’Ayo’’ en 2008.

En outre, vu ton talent, Benijah fait partie des nombreux artistes sélectionnés pour participer à la 11ème édition du Marché des Arts du Spectacle d’Abidjan (MASA) du 7 mars au 14 mars. Manque de pot pour lui, il reste bloqué en Côte d’Ivoire à cause du Coronavirus. Son séjour prolongé au pays l’a inspiré à sortir avec son pote Mister Champion un single contre la pandémie de la Covid-19 intitulé ’Le Corona, tu ne passeras pas par moi’’. ‘’Un ami styliste du nom de Roger Bango et sa Fondation a associé la chanson à sa campagne de sensibilisation contre la Covid-19 en partageant des casques-nez à Cocody, Abobo et Yopougon. Nous irons bientôt à Dabou pour une opération avec lui’’, dit-il.

Patrick Bouyé