Connect with us

SOCIETE

Le DG de l’INFS élu meilleur manager 2020 de Côte d’Ivoire par Nov’Afrique

Publié il y a

on

Temps de lecture : 2 minutes

Il y a des hommes et des femmes en Côte d’Ivoire qui font la fierté du pays de par leur travail. Ils sont chefs d’entreprises, directeurs de sociétés ou responsables de structures d’utilité publique. Aux nombres de ces patrons chevronnés du travail figure le directeur général de l’Institut National de la Formation Sociale (INFS), Mamadou Traoré.  

A la tête de cet établissement public de la formation professionnelle depuis 2015, Mamadou Traoré est suivi depuis quelques années par la structure Nov’Afrique. Chaque année, cette dernière récompense plusieurs personnalités de divers pays de l’Afrique de par leur travail. Nov’Afrique a trouvé des qualités de grand manager au directeur général de l’INFS. Ainsi, il était judicieux pour cette organisation de l’honorer.

Au cours de la 8ème édition du Grand Prix panafricain des leaders, organisé il y a peu à l’hôtel Ivotel au Plateau, Mamadou Traoré s’est vu distinguer meilleur manager des établissements publics de la formation professionnelle de Côte d’Ivoire. Heureux d’avoir reçu ce prix, le directeur général de l’INFS n’a pas manqué de salué le travail de Célestin Boudoux, président de l’ONG international  Nov’Afrique et ses collaborateurs pour ce prix. Avant de signifier que c’est l’INFS qui vient d’être honoré. ‘’Nous allons brandir ce trophée à l’INFS, afin de le dédier également à tous les travailleurs sociaux de Côte d’Ivoire et à tous mes collaborateurs. Nous voulons témoigner notre gratitude au président du Conseil d’Administration. Cette distinction nous fait comprendre que ceux qui nous observent, savent que nous sommes sur la bonne voie. Nous n’avons donc pas droit à l’erreur’’, s’est-il réjouit.

En outre, le directeur général de l’INFS s’est réjouit du travail accompli par sa structure il y a des années. ‘’C’est une très grande fierté pour moi et l’INFS que j’ai l’honneur de diriger. Je profite cela pour remercier mon épouse et mes enfants qui me soutiennent nuit et jour dans mes entreprises. Je dis également merci à toux ceux de près ou de loin ont fait en sorte que l’INFS rebaisse de ses cendres. L’institut à 52 ans mais quand vous le voyez on dirait qu’il a été construit récemment. Ce, parce que j’ai rénové tous les vieux bâtiments et imprimer ma marque afin que cet établissement donne une fière allure’’, dit-il. Avant de poursuivre : ‘’A l’INFS, nous avons tous les cycles. On prend les enfants depuis l’âge de 3 mois (centre de protection de la petite enfance) et on les forme jusqu’au grade A4 de l’administration. Il n’ya pas une autre institution en Cote d’Ivoire voire dans le monde qui fait ce travail. C’est pourquoi je remercie Pascal Abinan Kouakou, ministre de l’Emploi et de la protection sociale et tous ces prédécesseurs. Je remercie aussi tous mes parents de Bouaké notamment Amadou Koné, ministre des Transports, Sidi Touré, ministre de la Communication et des medias, Jean Claude Kouassi, ministre des Mines et de la Géologies’’.Il a également dédié son Prix au Premier-ministre, Hamed Bakayoko.

De plus, Nov’Afrique a aussi honoré au cours de cette soirée de distinction des meilleurs managers 2020 de Côte d’Ivoire, le Président du conseil d’administration (PCA) de la Loterie Nationale de Côte d’Ivoire (LONACI), le professeur Lenissongui Coulibaly et le directeur des affaires financières au ministère des Sports, Tambla Vagbama, par ailleurs président de la mutuelle du développement du Béré.

Patrick Bouyé

Continue Reading
CLiquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *