Connect with us

CULTURE

Man accueille la 4ème édition du Tonkpi Nihidaley festival

Publié il y a

on

Temps de lecture : 2 minutes

Le festival des arts et de la culture Dan dénommé, Tonkpi Nihidaley fait son grand retour. En raison de la crise sanitaire due à la pandémie de la Covid-19 l’année dernière, l’édition 4 n’a pu avoir lieu. Pour le grand bonheur des populations de la région du Tonkpi et du District des montagnes, le couvert est remis à Man du 07 au 12 décembre prochain pour leur offrir le Tonkpi Nihidaley.

De fait, le commissaire général du festival, le Professeur Mathieu Lou Bamba était face à la presse et aux invités le mercredi 24 novembre au bureau UNESCO à Abidjan au Deux-Plateaux 7ème Tranche pour dérouler les grandes articulations de ce qui se passera lors de ce festival au mois de décembre prochain.

A ce niveau, autour du thème : ‘’Cohésion et hospitalité’’, le Tonkpi Nihidaley sera meublé de danses traditionnelles, d’une exposition artistique, artisanale et agricole, de concours gastronomique, de mode traditionnel et de la plus belle femme Dan baptisé Seunga, un forum économique, un colloque, un village gastronomique et le clou avec le concert du groupe Zouglou Yodé et Siro. ‘’Cette 4ème édition connaîtra, j’en suis sûr le même enthousiasme et la même ferveur que les éditions précédentes’’, fait savoir le commissaire général. Avant de continuer : ‘’Nihidaley signifie la joie et surtout le bonheur. Partant, il faut amener le peuple à assouvir son désir d’éternité en créant par lui-même et pour lui-même les conditions de son bien-être’’.

Par ailleurs, la représentante pays de l’UNESCO à Abidjan, Anne Lemaistre n’a pas manqué de saluer les organisateurs de Tonkpi Nihidaley et les encourager. ‘’Je remercie l’initiative qui rassemble les fils et filles de la région du Tonkpi. La ville de Man regorge une immense richesse touristique naturelle. Raison pour laquelle l’UNESCO vous accompagne’’, dit-elle. Pour bien faire également les choses, les initiateurs ont eu le privilège de faire découvrir le festival à d’autres peuples nationaux et africains. Ainsi, après le peuple Atchan, Baoulé et les pays comme la Chine, le Maroc lors des éditions passées, c’est le peuple Agni et l’Afrique du Sud qui sont les hôtes du Tonkpi Nihidaley. En le faisant, selon le commissaire général, c’est de faire disparaître les préjugés et cela un véritable brassage culturel.

Patrick Bouyé

Continue Reading
CLiquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *