Connect with us

ACTUALITE

Présidentielle 2020 : L’artiste-peintre, Yapo Ayéa René, donne l’alerte avec ‘’Election n’est pas la force’’

Publié il y a

on

Temps de lecture : 2 minutes

René Yapo Ayéa, l’artiste-peintre ou encore le prophète de la peinture est plus que qu’inspiré depuis quelques mois. Les toiles en rapport avec l’élection présidentielle s’enchainent depuis pour appeler les populations à cultiver la paix et la cohésion. Même les leaders des différents partis politiques sont aussi mis à l’épreuve de l’apaisement.

Après les tableaux qui véhiculent paix, cohésion sociale, amour, unité et la toile baptisée ‘’L’Escalier de la Gloire’’, René Yapo Ayéa donne encore l’alerte avec une autre peinture ce jour de l’élection présidentielle. Parce que les populations sont depuis ce matin dans les différents bureaux de vote pour accomplir leur droit civique.  

Ainsi l’œuvre picturale intitulée ‘’Élection n’est pas la force’’, l’artiste-peintre appelle à éliminer ce 31 octobre toute trace de perspectivisme. Selon lui, les discussions sur les élections en Afrique sont aussi courantes que les élections elles-mêmes. Par ailleurs, René Yapo sensibilise tous les candidats à travers ce tableau pour qu’ils respectent les règles du jeu à savoir la transparence des élections, le respect de l’adversité politique, de la constitution, du verdict des urnes, de la neutralité des différents observateurs et l’acceptation de la défaite légitime.

Toutefois, l’élection n’est pas un phénomène nouveau sous nos tropiques. La tenue des élections a toujours été par exemple une catastrophe si cette tendance n’est pas gérée. ‘’Il faut tourner la page et comprendre le sens réel d’une élection qui, à mes yeux, n’est pas une force et ne devrait jamais être vue comme une affaire de  »prendre l’initiative » ou  »périr’’’’, dit-il.

Cependant, le prophète de la peinture appelle tous les candidats à accepter le verdict des urnes dans le calme et à respecter  les résultats. Et exhorte également chacun à appréhender cette approche démocratique des élections, aussi contestées, soit-elle. Car, l’on ne peut se réclamer de la démocratie et de refuser le verdict des urnes.

Patrick Bouyé

Continue Reading
CLiquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *