Connect with us

SHOWBIZ

Tout s’écroule autour de Sidiki Diabaté

Publié il y a

on

Temps de lecture : 3 minutes

Pendant que certains artistes, peoples et hommes du showbiz apportent leur soutien à Sidiki Diabaté. D’autres ont décidé de s’acharner contre lui. Mis aux arrêts il y a quelques jours par la Brigade d’Investigation Judiciaire (BIJ) de son pays le Mali, pour violence conjugale contre son ex-compagne Mariam Sow, l’artiste malien est tiraillé de partout.

Le premier a enfoncé le clou, est Débordo Leekunfa. L’ex-ennemi de feu DJ Arafat s’en prend violemment à l’ami de ce dernier. ‘’Un maudit lâche, un pédé, faible !!! Tu oses t’en prendre aux femmes !!! C’est le début de la fin de ta carrière. Règle première : ne jamais taper la femme ! Je suis Mama Cita (nom de la compagne de Sidiki Diabaté). Je lance un appel à toutes ses ex de porter plainte pour qu’il paye pour tout ce qu’il vous a fait subir’’, écrit-il.

Après lui, ce sont les organisateurs de cérémonies de distinctions de trophées qui ont décidé d’écarter de la liste des nominés le prince de la kora. D’abord les AFRIMMA Awards 2020 ont enlevé le chanteur dans des deux des catégories où il est nominé. Ensuite, c’est les PRIMUD de Molare de faire autant. C’est dans un communiqué de presse diffusé sur les réseaux sociaux que la nouvelle est tombée. ‘’Le comité d’organisation des PRIMUD 2020 a constaté ce jour que l’artiste Malien SIDIKI DIABATE a été entendu par la Brigade d’Investigation Judiciaire (BIJ) concernant les faits de violences et en a pris acte. Le comité d’organisation comme précisé dans son précédent communiqué attendait que les autorités compétentes entendent le concerné afin de prendre une décision définitive. Le comité d’organisation des PRIMUD 2020 décide ce jour lundi 21 septembre à 18h21 de la suspension de l’artiste Sidiki Diabaté pour les PRIMUD 2020. En attendant que les juridictions compétentes fassent les missions à elles assignées, afin de prendre les mesures définitives pour les années à venir. Le comité rassure les populations et rappelle son engagement à lutter contre toutes sortent de violences’’, publie-t-il.

Puis c’est autour de sa maison de production Universal Music Africa à Abidjan de mettre fin de sa collaboration avec le chanteur malien. Comme le M. Group qui a pondu un communiqué, Universal Music Africa a publié depuis hier un communiqué pour se séparer de son poulain. ‘’Universal Music Africa a pris connaissance de l’interpellation et du placement en garde à vue de l’artiste Sidiki Diabaté par la Brigade d’Investigation Judiciaire (BIJ) du Mali suite aux graves accusations déposées à son encontre par son ex-compagne pour des faits de séquestrations et de violences conjugales. Dans l’attente du jugement rendu par la justice malienne et compte tenu de l’extrême gravité des faits reprochés à l’artiste, Universal Music Africa suspend avec effet immédiat toute forme de collaboration avec celui-ci’’, diffuse-t-il. Un véritable coup dur pour l’artiste qui est adulé par toute une génération de jeunes mélomanes en Afrique. Pour le moment, le concerné n’a pas encore sa version des faits.

Patrick Bouyé

Continue Reading
CLiquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *